Créer une oeuvre,
créer du sens et de la valeur.


développement des ressources humaines et des carrières

Développer les RH et les carrières

Comme psychologue (MSc Université de Lausanne) spécialiste en développement de carrière et RH (MAS Université de Genève), je m’intéresse au développement de la carrière dans le contexte global de transformation numérique, d’incertitude et de quête de sens qui pousse les individus à se réinventer en permanence dans leur travail et sur le plan privé.

En 2000, j’étais responsable du département création d’une agence web, en croissance suite à son acquisition par un grand groupe, qui a vu le nombre de ses collaborateurs augmenter de quinze à soixante en quelques mois avant de subir les effets de l’explosion de la bulle internet. Quelques errances plus tard, j’ai décidé de devenir psychologue afin de comprendre ce que cette aventure humaine avait eu de particulier.

Riche d’un double regard portant à la fois sur les enjeux individuels et organisationnels, j’aide désormais les personnes et les entreprises à se développer en reliant la création de sens et la création de valeur grâce à la dimension de création d’une oeuvre .

Les solutions que je propose me permettent d’adresser la problématique du développement de la carrière dans une perspective globale et systémique selon une idée qui m’est chère : accompagner l’individu, c’est accompagner l’organisation. Et réciproquement.

 

« Chacun, désormais indubitablement confronté à l’incertain, doit s’appuyer sur lui-même pour inventer sa vie, lui donner un sens et s’engager dans l’action ».
Alain Ehrenberg, 1995

en contexte de transformation numérique, d'incertitude et de quête de sens

Transformation numérique

Sur le plan du travail et de l’emploi, de nombreux bouleversements touchant à la fois les individus et les organisations ont déjà eu lieu et vont se poursuivre grâce ou à cause des innovations technologiques et de la transformation numérique en particulier (Rifkin, 1996 ; Brynjolfsson & McAfee, 2014). Et bien que les questions soient multiples concernant la création d’emplois, leur transformation, leur déplacement ainsi que leur destruction (Degryse, 2016), la place centrale qu’occupe le travail chez les individus reste actuellement prépondérante (Valenduc & Vendramin, 2016). Parmi les opportunités offertes par ces changements, l'économie du savoir propose une nouvelle relation au monde et redessine le rapport au travail et à l'emploi pour de nombreux individus.

Incertitude

Les systèmes qui structuraient autrefois la vie collective ont disparu et l’individu hypermoderne se retrouve seul face à ses choix (Aubert, 2016). Ceci suppose qu’une fois renvoyé à lui-même et à la responsabilité de « sa propre réalisation », l’individu assume sa réussite comme son échec (De Gaulejac, 2006). La carrière n’est plus ni linéaire, ni nécessairement ascendante, mais constituée d’un ensemble d’expériences professionnelles et de transitions multiformes. Si sa gestion n'est déjà plus le fait de l'organisation et relève davantage d’un ajustement permanent effectué par l’individu sur la base de ses compétences, de ses aspirations et des opportunités du marché (Hall, 1996), elle doit tenir compte des mutations de l’environnement actuel (Arthur et Rousseau, 1996). Face à une tendance à l’hybridation du travail salarié et du travail indépendant (Coste, 2018), l’individu est de plus en plus amené à développer un état d’esprit d’entrepreneur pour gérer son parcours.

Quête de sens

En contribuant activement à la construction du monde dans lequel il évolue, l’être humain éprouve un besoin fondamental de donner du sens à ce qu’il vit et à ce qu’il fait (Frankl, 2009). Et son souhait est d’exercer un travail qui a du sens (Dik et al., 2015).

grâce à la dimension de création d'une oeuvre

L’approche du life designing propose qu’en contexte d’incertitude, les préoccupations d’accompagnement se focalisent sur la construction de sens plutôt que sur le choix (Savickas et al., 2010). Dans la perspective plus vaste de la psychologie existentielle (Bernaud et al., 2015 ; Bernaud, 2018), qui se préoccupe du rapport à l’existence, le sens du travail constitue une facette spécifique du sens de la vie et entretient avec ce dernier un lien étroit.

En tant qu’il constitue un atout et une protection tant au niveau organisationnel que personnel, le sens est au coeur de ma démarche et de mon approche intégrative de l’accompagnement et du conseil.

L’univers entrepreneurial et l’univers technologique sont pour moi une source d’inspiration pour penser et développer ma pratique. J’ai notamment exploré dans le cadre d’une recherche auprès d’entrepreneurs le sens que les fondateurs et dirigeants de startups technologiques construisent dans le quotidien incertain de leur travail.

Je propose de considérer la création d’une œuvre comme un fondement de la construction du sens du travail dans l’incertitude. La dimension de création d’une œuvre apparaît pertinente tant pour les individus en quête de sens, sur le plan du développe­ment de leur carrière, que pour le management et la GRH des organisations qui font face aux exigences de sens de leurs collaborateurs en même temps qu’elles doivent innover et créer de la valeur afin d’assurer leur développement. Créer une oeuvre, c’est créer du sens et de la valeur.

Parler ensemble de votre situation lors d'un premier entretien ?

N'ATTENDEZ PAS POUR UN PREMIER CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information

Entrez votre adresse Email pour recevoir la lettre d'information de ce site