L’entreprise dans l’oeil de l’entrepreneur : à la recherche du sens perdu

Le sens au coeur d'un projet d'entreprise au service d'un projet d'entrepreneur
Temps de lecture : 3 minutes

L’aventure entrepreneuriale est chargée d’attentes. Selon les options qui s’offrent à lui et les décisions qu’il prend, l’entrepreneur peut ne plus se reconnaître dans l’entreprise qu’il a créée. Aligner le projet d’entreprise avec le projet d’entrepreneur sur la dimension du sens permet au créateur et à sa créature de se retrouver.

Cet article fait partie d’une série de publications parues ou à paraître dans une perspective psychologique existentielle sur l’entrepreneuriat et son accompagnement (voir par exemple l’article sur l’offre de sens des startups technologiques). Ces réflexions et propositions reposent sur les résultats d’une recherche exploratoire que j’ai menée récemment auprès d’entrepreneurs fondateurs-dirigeants de startups technologiques.

Sans intention discriminatoire, le genre masculin a été adopté afin de faciliter la lecture.

Entrepreneuriat et sens

Dans le contexte d’incertitude de nos sociétés contemporaines, la question du sens revêt une importance grandissante (1) et l’individu donne désormais du sens à sa vie à travers la construction d’un projet (2). Dans cette perspective, s’investir dans la création de sa propre entreprise peut être vu comme un moyen de redonner du sens à sa trajectoire professionnelle. Ceci même si, paradoxalement, l’incertitude est une condition ordinaire de l’expérience entrepreneuriale (3).

L’entrepreneuriat y ressort comme une opportunité d’harmonisation des croyances, des valeurs et des actions menées à travers l’acte d’entreprendre, et s’y engager dépasse de loin la satisfaction des besoins vitaux (4). Le projet entrepreneurial permet un retour à l’essentiel et s’ancre dans de nouveaux choix de vie (5).

L’engagement dans un projet entrepreneurial témoigne d’un besoin «associé à une quête de liens sociaux, d’autodétermination, mais aussi de réalisation de soi ou de sens à l’existence ».

(Brasseur, 2012, p. 88)

Ainsi considéré, l’entrepreneuriat est infiniment plus qu’un projet économique puisqu’il est avant tout un projet de vie (6).

Projet d’entreprise et projet d’entrepreneur

L’entrepreneuriat met à disposition un projet d’entreprise au service d’un projet personnel et professionnel d’entrepreneur. Dans cette perspective, l’entrepreneuriat est abordé en tant que relation dialogique liant un individu et sa création de valeur (6 ; 7).

L’entrepreneuriat repose ainsi sur la tension entre la logique du sujet et celle de l’objet, c’est-à-dire entre l’homme et son projet, le fondateur et son organisation, le créateur et sa création.

En tant qu’option de carrière, l’entrepreneuriat peut constituer une forme de réponse à la quête de sens sur le plan du développement personnel et professionnel. Ceci notamment en raison du lien étroit qu’entretiennent l’entrepreneur et l’entreprise. Cependant, l’aventure entrepreneuriale ne saurait constituer une offre de sens par elle-même.

L’alignement des projets

Dans la relation entreprise-entrepreneur, l’entrepreneur est tout autant l’auteur de son projet qu’il en est le résultat, l’un et l’autre ne peuvent être dissociés (6 ; 7). L’entreprise est un mode de réalisation des objectifs de l’entrepreneur (8).

L’aventure entrepreneuriale est chargée d’attentes. Le vécu de l’aventure entrepreneuriale et le sens qui lui est relié peuvent se révéler bien différents en fonction des options qui s’offrent à l’entrepreneur et des décisions qu’il prend. Par exemple, les expériences de sens reliées au lancement du projet entrepreneurial et au quotidien du travail de l’entrepreneur sont différentes et reposent sur des caractéristiques dont la configuration varie. Ces expériences appellent une clarification et un ajustement à des degrés divers, le plus souvent tout au long de l’aventure entrepreneuriale.

Dans la mesure où le projet d’entrepreneur et le projet d’entreprise peuvent se retrouver en contradiction (8), il est important que l’accompagnement mis en place prenne en compte la dimension du sens. Dans ce contexte, l’alignement du projet d’entreprise avec le projet d’entrepreneur est au service du succès de l’expérience entrepreneuriale. Il ouvre la voie au développement d’un leadership authentique, et par lui, au succès de l’expérience managériale.

Stéphane Bonzon

Références

(1) Bernaud, J.L. (2018). Introduction à la psychologie existentielle. Paris : Dunod.

(2) Hernandez, E. M. (2006). Extension du domaine de l’entrepreneur… et limites. La Revue des sciences de gestion, 3, 17-26.

(3) Valéau, P. (2006). L’accompagnement des entrepreneurs durant les périodes de doute. Revue de l’Entrepreneuriat, 5(1), 31-57.

(4) Brasseur, M. (2012). L’entrepreneuriat des seniors comme quête existentielle. Revue française de gestion, 8, 81-94.

(5) Bernard, M. J., & Barbosa, S. D. (2016). Résilience et entrepreneuriat : Une approche dynamique et biographique de l’acte d’entreprendre. M@n@gement, 19(2), 89-123.

(6) Bruyat, C. (1993). Création d’entreprise : contributions épistémologiques et modélisation (Doctoral dissertation, Université Pierre Mendès-France-Grenoble II).

(7) Fayolle, A. (2004). A la recherche du coeur de l’entrepreneuriat : vers une nouvelle vision du domaine. Revue internationale PME : Économie et gestion de la petite et moyenne entreprise,17(1), 101-121.

(8) Fonrouge, C. (2002). L’entrepreneur et son entreprise: une relations dialogique. Revue française de gestion28(138), 145-158.

Parler ensemble de votre situation
lors d'un premier entretien ?

N'ATTENDEZ PAS POUR UN PREMIER CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information

Entrez votre adresse Email pour recevoir la lettre d'information de ce site
0 Partages
Stéphane Bonzon

Stéphane Bonzon

Psychologue (Msc) spécialiste en développement de carrière (MAS)

En 2000, j’étais responsable du département création d’une agence web qui a subi les effets de l’explosion de la bulle internet. Quelques errances plus tard, j’ai décidé de devenir psychologue afin de comprendre ce que cette aventure humaine avait eu de particulier. Aujourd’hui psychologue (MSC Université de Lausanne) spécialiste en développement de carrière et RH (MAS Université de Genève), et riche d’un double regard portant à la fois sur les enjeux individuels et organisationnels, j’aide désormais les personnes et les entreprises à se développer en reliant la création de l'oeuvre, la création de sens et la création de valeur.

Laisser un commentaire

*

code